Comment réussir son scénario pédagogique?

Le scénario pédagogique, au début ou à la fin du projet de formation?

Dans un programme, je le voyais dernière arriver tout à la fin du processus. Ma première pensée à été de me dire « mais non, c’est tout au début que ça doit venir ! »


Et puis finalement… j’ai retracé ma manière de faire… et je réalise en effet mon scénario pédagogique après:

  • Avoir jeté toutes mes idées sur un map
  • Rédigé mes objectifs pédagogiques
  • Imaginé mes modalités d’évaluation


Et avant:

  • Mon support
  • Mes annexes

 

Donc au final, en milieu de process.

Dans cet article on retrouve les étapes de création, et aussi le contenu du scénario pédagogique. C’est un bon guide pour commencer.

Et pour s’approprier pleinement le sujet, le mettre en pratique et créer son modèle de scenario, il y a D2 – Concevoir un scénario pédagogique !

Source : https://formationdeformateurs.fr

Quelle forme pour mon Scénario Pédagogique?

En pleine préparation du second opus de Des Plus (D+) pour les formateurs, et puisque l’objectif est que chacun puisse repartir avec son support de travail à lui, je me mets en quête d’outils pouvant challenger ce que j’ai prévu, et permettant de faire des Scénarii Pédagogiques.


Ce que j’en attends :
👍 #Créativité
👍 #Précision
👍 #Souplesse
👍 Faciliter le travail du formateur et libérer sa charge mentale pendant l’animation
👍 Répondre facilement aux demandes de #Qualiopi #teamauditdecontrolecetteanneeetvous?

 

J’ai essentiellement trouvé des ressources de scénariSATION pédagogique, orientés LMS, or ma recherche est bien en amont…
Scénario contre scénarisation, comme la différence qu’il faut souvent préciser entre ingénierie pédagogique et de formation, et que non ça n’est pas pareil. Finalement le jargon peut avoir son importance aussi, même si je trouve trop souvent qu’il vient entraver ou freiner l’expérience dès qu’il est question de #pédagogie.

J’ai pesté, trouvé que quand on voit ce qu’on voit et qu’on entend ce qu’on entend, on a bien raison de penser ce qu’on pense (so long !), ma résistance au changement en a été tout émoustillée #jetelavaisbiendit. Pourquoi aller chercher en ligne des choses que j’ai déjà sur mon PC? Pire encore, pourquoi aller chercher quelque chose de… #nouveau?? (mais quelle idée…)

Et puis, de lien en lien en partage et en conversation … (bref, j’ai fait de la #veille, quand zoner sur internet devient une part de ton activité professionnelle) Ingrid Sem-Le Tessier a poussé dans mon oreillette Modulo http://ow.ly/Psb150MwlOw.
Ma résistance au changement a levé une oreille, mais… il faut bien admettre qu’il y a de l’idée. Et s’il manque des items, les options se détournent facilement pour les combler.

Quelques liens plus tard, je découvre Digisteps, de la suite La Digitale, et là… woohoo ! La simplicité de la plateforme est désarmant, les options me parlent beaucoup…


Ma résistance au changement ne dit plus rien (enfin tranquille !), et je crois que j’ai trouvé de quoi challenger mes apports de #formationdeformateur, et deux options supplémentaires pour faire travailler les participants de D2 – Construire un Scénario Pédagogique, le 2 Février prochain.

Il reste encore quelques places pour venir créer, peaufiner, mettre à jour, confronter votre outil de Scénarisation Pédagogique !


C’est par ici !

La (florissante) Rose de Bloom

La première chose à faire pour construire un Scénario Pédagogique, c’est d’identifier les compétences qu’on souhaite transmettre… et donc la manière dont on va pouvoir observer / mesurer qu’elles sont bien transmises.

C’est le moment où l’ami Bloom entre en scène avec sa distinction de 6 types d’acquisition de compétences :

=> la connaissance

=> la compréhension

=> l’application

=> l’analyse

=> la synthèse

=> l’évaluation

La « Rose de Bloom » est une véritable pépite en ce qu’elle flèche pour chaque bloc les activités possibles ou pertinentes.

 

Autant dire que c’est un savoureux coulis fondant sur lit de créativité au service de la formation !

Nous aborderons évidemment l’usage qu’on peut en faire à l’occasion de d2 – Construire un Scénario Pédagogique, le 2 février prochain.

Informations et inscriptions => ici

Source : Wikipédia

d2 – Construire un Scénario Pédagogique

Je ne sais pas comment c’est pour vous, mais pour moi dès qu’un sujet de formation pointe le bout de son nez, ça se bouscule dans ma tête !

Les idées de messages clés à transmettre, des manières rigolotes de les faire passer, les multimoi qui s’en donnent à cœur joie là-haut, à grands coups de « oh il y a ça ! », « oh et puis ça aussi ! », « et si on faisait comme ci? Ou comme ça? » et autres « oh et si on faisait un jeu » en concomitance avec quelques « on n’aura pas le temps », « c’est trop compliqué » ou encore « non mais vous vous rendez compte du travail de préparation? ».

Au final, c’est un vrai challenge de réussir à remettre tout ça en ordre de marche !

Pour ce faire, mon premier outil, mon indispensable, mon chouchou à moi, c’est le mind mapping : il me permet de mettre à plat les idées tout en les laissant venir comme elles arrivent.

Ici, par exemple, le début de la carte mentale de cet atelier ^^

Mon second outil est également un indispensable, mais un indispensable du métier celui-ci, parce qu’il est un gage de qualité, et qu’il va me permettre:

  • D’être beaucoup plus spécifique
  • De vérifier la cohérence de ma progression pédagogique
  • D’alterner harmonieusement mes séquences
  • De valider puis tenir mon timing
  • De communiquer clairement avec mes parties prenantes, même et surtout si elles ont un autre métier que le mien
  • De donner une vision claire de ce que je prévois d’animer
  • D’être compréhensible des donneurs d’ordre, notamment dans le cadre des appels d’offre
  • De checker d’un seul coup d’œil que ma mallette d’animation est complète pour un module
  • Et sûrement plein d’autres choses auxquelles je ne pense pas là tout de suite !

Vous l’aurez peut être reconnu, je vous parle du scénario pédagogique, et il est au programme du second Des Plus (d+) pour les formateurs, le 2 février.

Il y a sera question

=> de définition et d’agencement d’objectifs

=> de progression pédagogique

=> des éléments indispensables

  • pour rendre lisible votre programme de formation et
  • vous assurer que vous avez tout ce dont vous avez besoin avant de partir en animation

Cet atelier fera votre bonheur si

* Vous ressentez le besoin de structurer votre processus créatif

* Vous voulez pouvoir valider la cohérence de votre progression pédagogique d’un seul coup d’œil

* Vous avez besoin d’un outil qui vous permette de tout remettre en cause et réagencer sans repartir de zéro

Et la bonne nouvelle, c’est que cet outil, vous repartirez avec !

PS : Scénario pédagogique fait partie de la thématique « Conception » des « D+ », il peut aller de pair avec les Rythmes et les Méthodes pédagogiques. Découvrez-les et profitez du tarif préférentiel !

Ice Breakers : pourquoi?

Lorsque j’ai commencé à me former en tant qu’adulte, les Ice breakers étaient pour moi la meilleure partie, parce qu’ils réunissaient deux éléments auxquels je suis particulièrement sensible : la surprise et l’amusement.

Alors assez naturellement, lorsque je suis devenue formatrice, ils sont devenus l’une de mes activités pédagogiques préférées.

Depuis la neuropédagogie a pointé le bout de son nez et amène des éléments probants pour nous expliquer que l’émotion et le lien social sont de puissants ressorts de mémorisation. Et devinez quoi? Surprise et joie dans une activité commune, c’est exactement ce que proposent les Ice Breakers !

Cet article vient étayer le sujet, avec des éléments de définition et de motivation

Les Ice breakers aujourd’hui

2020 et l’explosion du distanciel, en réunion comme en formation, a amené la nécessité de formaliser l’informel, d’amener plus de rituel… et les ressources en ligne liées aux Ice Breaker sont aujourd’hui devenues abondantes.

Pour autant, pas toujours facile de faire le tri, de savoir quoi animer, de comprendre les consignes données… Donner du sens, choisir un ice breaker pertinent, faire le distingo avec la ludification sont autant de nouvelles questions auxquelles l’animation et la facilitation demandent des réponses.

C’est l’un des axes du tout premier D+ – Des plus pour les formateurs – dédié aux Ice breakers. 

Ca se passe le premier jeudi du mois de janvier, le 5, et pour s’inscrire, c’est par là !

En parlant d’Intelligence Collective…

« Le tout est plus que la somme des parties ».

Cette phrase, qui trotte dans mon cerveau depuis mes premières années d’Université, est devenue le pilier de ma pratique de la formation, puis la première base line de Smar’Team.

J’ai la chance de participer au MOOC Intelligence Collective construit par l’Institut Repère , et j’en conçois beaucoup de gratitude.

L’Intelligence Collective est, je m’en rends compte, très instinctive.

La conscience reste le mot clé qui me poursuit, puisqu’ici encore la clé est de mettre de la conscience sur ce qui est en train de se passer… tout en ayant veillé à l’accueil par un terrain fertile : ces exemples en sont l’illustration !

Source : www.institut-repere.com

Intelligence Emotionnelle : compétences clés

Développer son intelligence émotionnelle, entre le yakafokon et la prose de M. Jourdain, peut plonger dans des affres d’interrogation : mais par où commencer? Bien sûr, la meilleure solution de s’y former ^^

Mais en attendant, pour creuser un peu le sujet, même avec des outils qui permettent de faire son propre état des lieux, même en décidant de mettre le focus sur une des thématiques, la démarche peut paraitre un brin ésotérique à des esprits cartésiens.

Construites sur la base du modèle de Goleman, et regroupées dans chacun de ses 5 items, cet article regroupe 25 compétences clé qui sont autant de points d’entrée vers l’évolution de son Quotient Emotionnel (QE).Leur géniale infographie en prime !

Source : https://www.intemotionnelle.com/

Management Emotionnel

De l’émotion dans le management, pour quoi faire?

Vraiment?
A la volée, pour améliorer prise de décision, gestion d’équipe, capacité d’apprentissage, limiter les jeux de pouvoir, et pourquoi pas (soyons fous !) avoir dans le viseur le bien être au travail?

Lorsque j’ai animé la première fois sur cette thématique, j’ai commencé en ayant l’impression de me préparer à enfoncer des portes ouvertes pendant 2 jours… Quelle erreur : non seulement le sujet est passionnant, en évolution perpetuelle – comme l’intelligence émotionnelle (IE) elle même ! – mais en plus le chemin à parcourir est énorme.

Excellente nouvelle a clé : une forte marge de progression ! Dans cet article très complet, l’IE est listée parmi les 5 compétences clés majeures à l’horizon… 2020. *tousse*

Source : https://creg.ac-versailles.fr

 

 

Une autre vision du Mind Mapping

J’ai la chance de renouer en cette fin d’année avec mon vieux complice… le Mind Mapping – qui se traduit de manière bien plus régulière qu’il y a quelques années par Carte Mentale.

Avec en prime de l’innovation et un sacré challenge pédagogique, puisque je l’anime cette fois ci en … classe virtuelle. Mon sens de l’humour est au top !

Mapper a été une sacrée histoire pour moi… aujourd’hui c’est un automatisme puissant qui me permet de ranger à peu près tout sur une feuille A4.

Ici la vision proposée est moins académique mais aussi plus pratique et vivante… Avec en prime des propositions d’illustrations et usages très variés ! Parce que comme souvent… quand on connait les gammes on peut gagner en liberté !

Source : https://www.chaquejourcompte.com

Scénariser une capsule vidéo

Transmettre du contenu reste transmettre du contenu…

En face à face – ou pas, synchrone – ou pas, elle demande à être préparée (if you fail to plan you plan to fail !) et soigneusement scénarisée.

Dans cette capsule qui s’auto-illustre à la perfection, on vous explique comment… pour le format vidéo – distanciel asynchone donc. J’aime particulièrement le 1 capsule = 1 idée, qui permet de conserver l’attention, maximiser la mémorisation, dans la droite lignée du micro learning.